OpenFed - General-purpose, multilingual Drupal distribution

Accueil

Leefmilieu-Gezondheid België

Open

Résultats de l'étude

 

Le résumé des résultats de DEMOCOPHES en Europe est disponible.  
 
Les résumés (1 & 2) des résultats de DEMOCOPHES en Belgique sont disponibles.   

 

L'âge moyen des mères était de 40 ans, celui des enfants de 8 ans. Le questionnaire a révélé que 30 % des mères et 20 % des enfants consommaient du poisson plusieurs fois par semaine. La moitié des enfants mangeait à la cantine scolaire. La grande majorité (80 %) des mères et 5 % des enfants avaient des amalgames dentaires. La plupart des mères utilisaient beaucoup à assez bien de produits de soins (maquillage, shampoing, produits de soins capillaires, déodorants, parfum). La moitié des mères (52 %) a signalé avoir réaménagé ou rénové l'habitation au cours des deux années écoulées.

 

Le bisphénol A, composant du plastique, était présent dans l'urine de manière équivalente chez la mère et son enfant. Néanmoins, les valeurs de la plupart des polluants étaient supérieures chez les mères : le mercure dans les cheveux, le cadmium dans l'urine, le triclosan et le phtalate DEP (phtalate de diéthyle) mesurés dans l'urine. Les raisons sont, d'une part, l'accumulation de métaux lourds au cours des années et, d'autre part, l'utilisation plus fréquente des produits de beauté par les mères que par les enfants. Ces produits peuvent contenir du triclosan et/ou des phtalates. Les valeurs des autres phtalates étaient aussi plus élevées chez les enfants que chez les adultes (les marqueurs du DEHP(phtalate de di-2-éthylhexyle), du BBzP (phtalate de butylbenzyle), du DiBP (phtalate de di-isobutyle) et du DnBP (phtalate de di-n-butyle)).

 

La consommation de poisson et les amalgames dentaires ont une influence sur la quantité de mercure mesurée dans les cheveux de la mère. En zone urbaine, nous avons mesuré davantage de cadmium dans les urines tant de la mère que de l'enfant, de ticlosan chez les mères et de mercure dans les cheveux des enfants. Des valeurs plus élevées de cotinine (produit de dégradation de la nicotine) ont été mesurées dans les urines des mères qui fumaient et chez les enfants exposés à la fumée de cigarette. Le bisphénol A était plus souvent présent chez les mères qui consommaient souvent des aliments en conserve. Les produits de dégradation des phtalates BBzP, DiBP et DnBP dans les urines étaient en augmentation en présence de revêtements de sols en vinyle ou de papiers peints dans la maison. Le marqueur du phtalate DEP (phtalate de diéthyle) était en rapport avec la présence de jouets, de revêtements de sols en PVC ou de papiers peints, la rénovation de l'habitation, mais aussi avec la consommation de plats de cantine par la mère et de gomme à mâcher par les enfants.