Les objectifs du NEHAP

Le Plan National d’Action Environnement Santé belge (NEHAP) fournit un cadre global cohérent pour une action environnement-santé à tous les niveaux institutionnels de la Belgique. Le NEHAP se veut une boîte à outils pour des réalisations concrètes et concertées. Il promeut des synergies à tous niveaux, entre acteurs, entre secteurs, entre thématiques et politiques.

 

Adopté définitivement le 3 avril 2003, par la Conférence Interministérielle (mixte) Environnement-Santé (CIMES), le NEHAP offre une « boîte à outils », un « cadre de référence » pour l’action. Le NEHAP traduit les engagements souscrits par la Belgique auprès de la communauté internationale. Il présente un état de la question au sein de l’Etat fédéral belge, tout en rassemblant un maximum d’informations utiles aux acteurs concernés.

 

Par rapport à ces sources, le NEHAP apporte une réelle valeur ajoutée, en donnant un cadre cohérent à l’ensemble des acteurs publics belges. Lesquels acteurs sont invités à enrichir le NEHAP par le biais d’objectifs partagés, de coopérations renforcées ou de mesures communes.

Pour progresser dans cette voie, le NEHAP favorise de multiples synergies : entre les différentes administrations  concernées ; entre les communes, les provinces ; entre les acteurs publics et la société civile.

 

Le NEHAP, enfin, encourage une approche multi-sectorielle, en veillant à jeter des ponts entre l’ensemble des politiques ayant un lien avec la santé et l’environnement (agriculture, transports, énergie, industrie…)